13 mars 2007

La défiance des électeurs justifie la montée de François Bayrou

L'étonnement n'est pas si grand dans les états majors, Je crois qu'il savent depuis longtemps que les français sont en défiance avec les politiques. L'article de Dominique Reynié sur la défiance électorale a depuis longtemps guidé les stratégies de campagne des leaders politiques. Si l'un a les yeux rivés sur les sondages, l'autre a carrément utiliser une méthode participative qui semblait avoir fait ses preuves pendant les régionales. Mais comme ces stratégies ne convainc pas forcément tout le monde.
Les citoyens pour exprimer leur désaccord ou leurs besoins de débat n'ont pas d'autres solutions que de se déclarer en faveur d'un candidat qui exprime cette défiance de manière républicaine.
Sur ce sujet François Bayrou n'a jamais caché son ambition de canaliser les votes de défiance de manières républicaines.
Alors on pourra toujours questionner la manipulation comme pour déligitimer la montée de ce vote on questionnant l'influence de l'UMP sur les sondeurs. Il n'en reste pas moins que le besoin d'un vote blanc est fort dans la population. Si les cartes était distribué plus clairement on aurait un débat entre projet politique et non cette absence de débat qui se caractérise par les distributions de portefeuille et circonscriptions seul enjeu que peuvent utiliser les médias pour "égayer" l'actualité..

1 commentaire:

  1. Ca date de 2007 et c'est toujours d'actualité malheureusement...

    RépondreSupprimer

Messages les plus consultés