30 mars 2007

[COLERE BLANCHE]Multirécidiviste ? Des questions persistent.


Gare du Nord
Vidéo envoyée par martino5



Dans le post post-printemps des bloggeurs précédemment j'avais inclus une vidéo qui semble avoir été refusé, ou en tout cas supprimé. En voici une nouvelle qui semble refaire un résumé plus réaliste de ce qui s'est passé le Mardi 27 Mars à la Gare du Nord.

C'est incroyable ce terme de multi-récidiviste, c'est le tomahawk de la communication répressive. Dés lors que l'on entend ce terme. Plus aucune réflexions n'est possible, plus aucune excuses.

Et pourtant.
Lorsque François Baroin déclare d'entrée un coupable qui serait le contrevenant comme étant un multi-récidiviste quasiment en fuite, puisque qu'il était censée faire l'objet d'un arrêté de reconduite à la frontière. Il l'associe directement comme étant à l'origine des émeutes. La vidéo montre à quel point cela est faux.
censé puisque celui-ci est venu à l'âge de dix ans en France et que dans sa famille il était le seul à ne pas avoir profité du regroupement familial pour devenir Français.

Mais les propos du ministre de l'intérieur François Baroin sont définitifs :
"La personne qui a été à l'origine de ce contrôle qui a provoqué ces actes de violence inacceptables est un récidiviste défavorablement connu des services de police et de surcroît entré illégalement sur le territoire".
Il a été arrêté et jugé en comparution immédiate.
Cela rappelle l'histoire de ce corse qui a demandé la condamnation de Nicolas Sarkozy. François Baroin sera t'il condamné ? Le Figaro n'a pas hésité à placer le terme multirécidiviste,
Thème de campagne de l'ancien Ministre d'état, Ministre de l'intérieur et ministre de l'aménagement du territoire. Un syndicat se demande même s'il n'y a pas manipulation.

Voilà donc un homme en prison, parce qu'a une semaine de l'obtention de son titre de séjour, il a essayé d'échapper à une police dont on ne sait plus si elle représente encore la sureté nationale. Certains citoyens ont douté de leur bonne foi. Parce qu'il y a cette histoire du jeune garçon dont on m'a parlé également. J'ai interrogé des techniciens de surface qui travaille dans la gare, qui m'ont raconté la même chose.
Est-ce une rumeur ? N'y a t'il pas de films vidéo dans cette gare ultra filmé ? Où il y a des caméra partout ? je reste surpris du manque de curiosité de nos journalistes si promptes à demander des bavures dans certains cas et pas dans d'autres...
Où est ce jeune homme au bras cassé ? Est-ce une exagération ? Je pense que c'est possible que cela est dérivé. Parce que je n'ai jamais vu de telle violence dans cette gare alors que le comportement des policiers est humiliant à l'égard des voyous. Les promenant tout du long de la gare jusqu'au commissariat les menottes au mains sous le regard de tous.
Sommes-nous un pays moderne ? Voulons-nous le devenir ?
Il y a à cet endroit tous les jours des arrestations, tous les jours des contrôles. Je m'y suis déjà fait contrôlé, et je n'ai jamais eu d'autres problèmes. Pourquoi aujourd'hui ? Comment se fait il que notre état soit aussi tendu ? Et ce môme au bras soi-disant cassé, pourquoi personne se demande si cela est vrai ?
Les erreurs aujourd'hui s'accumulent..

Revue de web 6


Les soutiens nous viennent de tous coté, par exemple ceux qui ont l'esprit sportif et qui soutiennent la reconnaissance du vote blanc. L'illogisme féminin s'exprime aussi et arrive à la même conclusion que d'autres : Il faut militer pour la reconnaissance du vote blanc. En effet pour elle la non comptabilisation des bulletins blancs est une spoliation inconcevable : Moi j’appelle ça une spoliation d’intention et je ne vois aucune différence entre cette manière d’agir on ne peut plus fourbe et la déclaration de l’impudent violeur qui prétend sans vergogne : « Je savais bien que son non voulait dire oui ».

Elle répond aux éventuels détracteurs :
La possibilité que les votes blancs plongent le pays dans le marasme en remportant les suffrages lors du deuxième tour d’élections présidentielles ?
Que je sache, il est arrivé que le poste de Président de la République se retrouve vacant suite à un impondérable. Il est arrivé, par exemple, qu’un Président de la République décède en cours de mandat (Félix Faure, Georges Pompidou) et le Président du Sénat l’a alors remplacé sans que la France subisse le moindre préjudice pendant son intérim.

Il y a ceux aussi qui explore méthodiquement chaque candidat, consciensieusement donc leur vote vers le candidat éligible est pesé et cela donne pour lui le vote blanc. Je ne sais pas s'il souhaite que le vote blanc soit reconnu mais une chose est sûr pour lui le vote blanc est irremplaçable.. Si quelqu'un me dit encore avec ça que ceux qui vote blanc ne s'interresse pas à la politique ...
Le dessin vient de ce blog.
La course de la vie continue chez les étudiants. Dans un coup de vent, il y a un appel, à ne pas avoir peur du vote blanc. C'est tout pour aujourd'hui... les autres attendront leu tour...

29 mars 2007

ben non vous avez faux Monsieur le journal le monde

Dans l'édito d'aujourd'hui du Journal le monde :
en un an, 1,8 million de Français supplémentaires ont choisi de demander leur carte d'électeur. C'est la plus forte poussée enregistrée depuis un quart de siècle, nettement supérieure à l'évolution démographique.
Ben non, c'est faux j'avais déjà indiqué que la rapport de l'évolution de la population et l'évolution du vote entre 81 et 2007 était la même ( à 0,5% près ). Nous sommes donc revenu en 2007 à la même part de votant par rapport à la population qu'en 1981. La comparaison s'arrête là puisqu'entre 1974 et 1981 il semble y avoir eu + 26 % d'inscription que je n'ai pas comparé à l'évolution de la population. mais là je doute moins de la différence..

Le vote fera donc forcément statistiquement un score plus élevés qu'en 2002. Et compte tenu de la qualité des candidats et de la défiance ambiante, il est probable que ce score "casse la baraque". La baraque dans nos rêves évidement puisque le vote blanc n'est pas reconnu.

Cela n'enlève rien à l'enjeu de cette élection, et au regard que vont faire peser sur l'élection. De là à attribuer cette ruée vers les urnes à AC Le feu... si l'augmentation est certaine. n'ayant pas les chiffres du 1er Mars 2005, Le ministère de l'intérieur évite le débat sur les émeutes et l'influence de la mobilisation des artistes tel que Jamel et Jean-pierre Bachri.

Je vote donc je suis au pire je vote blanc...

Un article sur Agora VOx

28 mars 2007

printemps très frais et gare trés très chaude

Le printemps des blogeurs s'est bien passé , mais je n'étais qu'à l'apéro. J'y ai croisé les centristes blogeurs de longues dates : Jérome et laurent. Mes salutations frigorifiés messieurs ... et madame Sabine Herold également. Alors évidemment on croise la célébrissime Quitterie qui malheureusement nous a quitté trop tôt.

Ensuite en rentrant que vis-je à Gare du Nord ? Des CRS beaucoup de CRS..


EMEUTE PARIS METRO
Vidéo envoyée par ramboxp

27 mars 2007

Inscriptions sur les listes électorale + 8 % par rapport à 2002

Une augmentation ou un rattrapage ?
En 2002 , 41,2 Millions inscrits, les inscriptions en 2007 , 44,5 millions soit une augmentation de 8 %. C'est assez énorme et ce type d'augmentation ne s'était pas vu depuis longtemps.

1981 38
1988 38,5 1,32%
1995 40 3,90%
2002 41,2 3,00%
2007 44,5 8,01%
+ 17 % par rapport à 1981
L'estimation de la populationen 2007 donnait 63 Millions de français soit 17,33 % de plus qu'en 1981 ( 54 Millions ). On peut simplement dire que les français ont simplement rattrapé un retard puisque la part des électeurs revient à 70% de la population.
Ce rattrapage est donc à la hauteur de l'espoir qui est portée par cette élection. Mais ne correpond pas à l'élan entre l'élection de 1974 et celle de 1981 qui a vu 26% de nouveaux électeurs ! soit 8 millions à comparer au 4,5 Millions d'aujourd'hui.

Bel effort de l'Outre Mer
Ce qui ne manquera pas d'impressionner sera la participation en Outre-Mer : Mayotte + 11,9 %, Guyane + 11 %, La Réunion + 6,4 %.
En effet dans ces régions de France l'abstention a toujours été très importante ( autour de 60 % ). Ceci explique les voyages fréquents des candidats à la présidentielle dans ces régions pour conquérir l'électorat.



Ce sont des endroits assez compliqué d'accés pour le parti blanc.. Et il n'y a pas que la distance.
Le problème c'est que l'abstention n'a pas cessé d'augmenter. Qu'en sera t'il cette fois-ci ?
Une seule consigne : Voter blanc c'est toujours voter !!!

Gap Minder: l'outil ultime de statistique mondial

Mortalité infanfile ( évolution )
























Fait par le professeur Hans Rosling, cette application va être racheté par google pour son outil d'audit de site internet google analytics.

Il s'agit de Gap minder.
que je pourrais traduire par "la machine à prendre conscience des écarts".

Il permet de mettre en relations des facteurs d'évolution de notre société. Ici je vous montre la mortalité infantile entre 1960 et 2004... l'Afrique est sous le bleu, si vous trouvez qu'un continent n'a pas évolué de la même manière que les autres... vous pouvez voir la vidéo du professeur (en anglais mais hilarante) au Symposium TED.

via 1monde.net

Commentonfait: le vote blanc

Déposé dans la rubrique WIKI, Mode de scrutin de commentonfait.fr du célèbre Alexandre Jardin..

Cette demande ne cesse de revenir depuis maintenant prés de trente ans. De nombreuses propositions de droite et de gauche vont dans ce sens :

De Arnaud de Montebourg (PS) dans le cadre de sa 6éme république à Thierry Mariani député UMP du Vaucluse en passant par Gérard Vignoble député du Nord UDF, ils ont tous proposé la reconnaissance du vote blanc parmi les suffrages exprimés.

En 1998 prés de deux tiers des français estimait que le vote permettrait d'améliorer la démocratie.

Cette proposition correspond trés exactement à ceux qui ne se reconnaissent dans aucun des candidats. Il met au premier plan un choix de qualité, plutôt qu'un vote contre ou anti, plutôt qu'un vote contestataire.

Par ailleurs l'absence de cette outil civique n'implique pas la disparition du vote contestataire mais que celui-ci se redistribue sur des candidats qui reflètent la défiance. Ces votes se soustrayant aux candidats de "programme". Cela provoque l'abaissement de leur score.Le premier tour devient ainsi un jeu de hasard, puisque tout les candidats se retrouvent dans un "mouchoir de poche". Ainsi, c'est exactement ce qui s'est produit pour le premier tour de 2002 avec le vote dispersé dans les petits partis, et les partis d'extrême. Aujourd'hui, c'est ce qui se profile avec un vote de défiance réparti entre "républicain" et "non-républicain". Dans tous les cas ce ne sont pas les convictions qui sont défendu mais une position de défiance.

Aujourd'hui les français doivent être convaincu que leurs élus sont digne de confiance en ayant la possibilité d'exprimer leur défiance.

L'enjeu est démocratique. Le bulletin blanc est comptabilisé au même titre que les autres bulletins. s'il est minoritaire, il n'y a pas de changements et le peuple aura son élu. Si le vote blanc est majoritaire, c'est que dans ce cas une majorité du peuple rejette les candidats en présence. Dans ce cas, l'élection est invalidé et une autre élection a lieu avec de nouveaux candidats.

Le premier enjeu devenant la baisse du vote de défiance, tous les discours négatifs et les accusations qui détruisent l'idée de l'action globale des politiques sont écartés au profit d'un discours favorisant le vote de confiance. En canalisant la défiance, on la mesure et on donne corp à l'adhésion, on encourage cette adhésion tout en donnant aux citoyens la possibilité d'éxercer un contre-pouvoir démocratique. c'est à la fois la liberté de voter, l'égalité d'expression et la reconciliation par la fraternité de l'élection qui s'achève par une élection qui aboutit.

Le vote blanc est un outil pour améliorer la démocratie. Il appartiendra aux politiques de se donner les moyens de la baisse du vote de défiance.

26 mars 2007

Revue de Web 5

Nicolas Dupont-Aignan ne s'est toujours pas prononcé en faveur d'un candidat. Du coup une certaine frustration s'exprime dans les commentaires. Je pense qu'il y aura toujours des décus du suffrage universelle, ici le regard est aussi à porter du coté du grand parti de droite.

Le même constat est déjà fait par ailleurs sur l'abaissement du seuil pour accéder aux second tour. J'en avais parlé, je me rends compte que mon analyse n'était pas complétement infondé. clairement tant que le vote blanc n'est pas comptabilisé le score des partis politique majeurs est abaissé par l'éparpillement des voix sur l'abstention et les partis de défiance. du coup l'accession au second tour est un jeu de dé.

Un pratiquant fervent se pose sincérement la question d'un vote blanc qui serait acceptable ou non par Dieu. Je ne suis pas croyant, mais moi j'ai toujours cru à cette phrase : "Aide-toi, le ciel t'aidera". Et dans ce cas, je dirai "vote comme il te semblera bon et le ciel t'aidera". ça va, ça, c'est pas trop mécréant quand même ?

Il y a un comparatif vote blanc et vote noir qui est épinglé au passage et qualifié de "bobo".

Sondage trés Gai en faveur du vote blanc..


Tout compte fait c'est assez vrai ... Trés drôle ce générateur de sondages !!! Puisqu'évidemment tout est faux.

Bravo à l'équipe d'Agoravox

Et puis bravo à Carlo surtout !( interviewé par morgan ) Fantastique organisation faite pour cette journée Agoravox.

D'abord pour moi l'occasion de soutenir à titre personnel l'action d'ordinateur de vote .org.
En effet, les machines à voter qui sont en fait des ordinateurs à voter ne sont pas sûr. Il faut donc les enlever et il nous reste 3 semaines !
Les machines à voter ont pour obligation de pouvoir enregistrer le vote blanc. On pourrait se dire qu'il est paradoxale de se présenter comme défenseur de la reconnaissance du vote blanc et de vouloir la disparition des machines. Pourtant les choses n'ont pas grand choses à voir en ce semble. j'y reviendrai plus tard.
En attendant allez signer.

Très bonne journée donc, j'y ai croisé des habitués de la république des blogs, comme Jérome Charré, et Christophe Grébert qui en a profité pour lancer un site de campagne municipale pour Puteaux. D'ailleurs, ne serait-ce que pour changer un peu la donne ce serait vraiment bien qu'il puisse être investi ... Cela changerait un peu du débat habituel, et une mairie géré par un bloggueur, je ne connais rien de mieux pour la transparence de la vie politique ! J'y ai croisé les barons du net , à savoir Nicolas Voisin, ou les mémoires vives, que j'admire sincèrement, même si je n'ai pas leur adhésion sur la reconnaissance du vote blanc. Longue vie à vous Natacha et Sacha.

A propos de Nicolas Voisin et d'Agoravox. Cette rencontre a été l'occasion d'annoncer la sortie de quelques livres. Il y a le livre collectif des rédacteurs d'Agoravox : Présidentielle 2007 : l’irruption des internautes dans la campagne, sur lequel nous avons débattu et c'est à cette occasion que j'ai découvert l'expertise de Ratiatum, Guillaume Champeau qui m'a appris beaucoup de choses que ce soient sur les logiciels Libres où même sur sur la diffusion des contenus sur internet.
Pour ce qui est politic'Show, deux livres sont annoncés le 5 avril, dont un sur François Bayrou: "Confidences", qui va réveller des trucs . Si j'ai bien deviné, c'est effectivement une bombe... atomique pour cette élection. On verra. La presse peut déjà se procurer le bouquin, ça devrait fuiter ces jours-ci.
Voilà je voudrai parler de Bertrand, de fabien, de pisani, de Christophe,Thierry, Aline et éléonore , odebi et de tout ceux que j'ai croisé mais la journée a été riches en rencontres et j'ai déjà mis trop de liens sur ce billet (18 ) !
Bravo à tous !

25 mars 2007

Revue de Web 4

L'erreur est humaine, lorsque l'on dit que Jean-michel Apathie prône le vote blanc. Je ne crois pas que ce soit son intention. Son discours un peu hautain, scandalise encore autour de moi.

Par ailleurs on peut voir ici, une colère salutaire qui dénonce, le vérouillage de la démocratie. Les esprits les plus doux cotoient d'autres esprits, dont je ne soutiens pas personnellement la cause. Cela démontre la variété des volonté de voter blanc. Dans la necessité de reconnaitre le vote blanc il y a la défense de valeur chrétienne aussi.

22 mars 2007

Faut-il sanctionner ceux qui ne votent pas ?


Constituante, Constituant,
La Constituante se réunira physiquement pour la première fois le 4 avril prochain sur le thème du vote. Celui-ci a été très largement débattu sur le site depuis son lancement début janvier dernier. Et, Laconstituante.org ayant pour but de refonder le Contrat social et d'aboutir à une nouvelle proposition de Constitution, il nous faudra bien à terme répondre aux questions qui reviennent fréquemment et qui restent en suspens : faut-il sanctionner ceux qui ne votent pas ? Et si oui, quelles sanctions ? Et si non, comment rendre l'acte de vote plus désirable ?
La crise politique est réelle aujourd'hui en France. Elle se traduit par une dégradation de l'image de la classe politique, une chute de l'engagement politique et par des abstentions et des votes blancs et nuls en augmentation constante. Les records d'abstention ont notamment été atteints au cours de ces dernières années. L'abstention n'est assurément pas un signe de bonne santé pour une démocratie. Mais quelles réformes, quelles mesures auraient pour conséquence de la faire disparaître ou tout du moins de la réduire de façon importante ?
Nous vous proposons d'échanger sur ce thème le mercredi 4 avril prochain avec :
- Anne Jadot, Docteur en science politique et chercheur associée aux enquêtes électorales du CEVIPOF

- Mehdi Guiraud, Président du " Parti blanc, parti pour la reconnaissance du vote blanc ". Pour le parti blanc, la reconnaissance et donc la comptabilisation du vote blanc permettraient de dissocier le vote d'accord du vote de contestation, de faire diminuer l'abstention et les votes de sanction et d'avoir une idée du paysage réel de notre pays.

- Stéphane Crozat et Sylvain Spinelli (" votedevaleur.info ") qui promeuvent un système de vote qui exprimerait plus fidèlement ce que pense ou ressent l'électeur, ce qui aurait pour conséquence de rapprocher le citoyen du système démocratique. Au lieu de voter pour un tel, et par conséquent contre tous les autres, l'électeur donne une valeur à chaque candidat, par exemple de -2 à +2. Au dépouillement, on additionne les points attribués par tous les électeurs à chaque candidat, le candidat qui obtient le plus de points l'emporte.

Débattons !

Rendez-vous au " Progrès "
1 rue de Bretagne (Paris 3ème)
4 avril - 19 h 30

Pour organiser au mieux cet événement, l'inscription est obligatoire (par retour de mail)


LaConstituante.org est coordonnée par l'association Dans la Cité (www.danslacite.asso.fr)

Revue de Web 3

Ma revue ne fait que démarrer, et pourtant je suis ravie de constater tout les jours des avis et des points de vue toujours aussi pointue.

Cette analyse sur le vote blanc d'Antoine Bouthier qui me convient quasi parfaitement, pour moi rien est à jeter , mais je mettrai en exergue ce pargraphe :

On vote pour le candidat qui nous plait le plus, à la lumière du choix des autres. Cependant, cela n’a de sens que si la majorité est d’accord avec ce candidat. Mais que ce passe-t-il si tout le monde vote par dépit, que plus personne n’est convaincu ?
Tu ne m'en voudras pas Antoine si j'utilise cet argument par la suite ? ( j'essaierai en parlant de faire un lien sur ton site )..

Ensuite dans les groupes de discussion font appel au droits de l'Homme et à la révolution Française :
" le vote blanc n'étant même pas reconnu par la loi, alors que pourtant dans les Droits de l'Homme, il est bien spécifié que le peuple doit toujours avoir une porte de sortie pour se dégager d'une autorité étatique, qui (si par hasard ça arrivait encore s'étaient-ils dit déjà en 1789) commence à suivre le chemin du totalitarisme."
Et sur le site de notre ami Olivier Durand, on lit cet extrait d'interview où Bayrou explique sur RMC le 19 mars 2002 que le vote obligatoire n'est pas français...
François Bayrou: Ca n'est pas une tradition français de rendre le vote obligatoire et si vous rendiez le vote obligatoire, vous verriez aussitôt se lever des objecteurs de conscience qui diraient: "Vous avez beau me mettre une amende, comme on fait en Belgique, mais je ne voterai pqs parce que ça me..., voilà, j'exerce ma volonté de non votant". En revanche, il y a une chose, Louis, que l'on peut faire, c'est reconnaître en France le vote blanc. Moi, je suis favorable à cette idée parce que je pense que beaucoup de votes protestataires ou extrémistes sont, en réalité, des votes blancs déguisés. Comme on ne peut pas faire reconnaitre son vote si l'on n'est pas d'accord avec ceux qui se présentent, eh bien on choisit un bulletin de vote qui n'a aucune chance d'arriver mais qui embête au maximum les commentateurs et les candidats du système. Voilà ce que je crois et c'est pourquoi je défends l'idée de la reconnaissance du vote blanc qui est, d'une certaine manière, aller dans votre sens, que beaucoup plus puissent s'exprimer même s'ils ne sont pas d'accord avec le système.
pour changer d'avis à a rentrée 2006 :
"Je suis partisan de la reconnaissance du vote blanc, en contrepartie de l’instauration du vote obligatoire."
Le 19 mars étant avant le 21 avril 2002, on l'excusera de ce revirement d'autant que ce sont les députés UDF qui ont réussi à faire discuter une proposition de loi à l'Assemblée Nationale.

Enfin, et je m'arréterais là pour aujourd'hui avec Larcenette qui retrouve la France dans un beau "bordel", et hésite entre le vote noir et le vote blanc. L'essentiel étant qu'elle aille voter. En même temps, larcenette, si tu vote blanc ce sera quand même plus clair pour les politiques et les commentateurs : Tu ne choisis aucun des candidats ..
Voilà ça ira bien pour aujourd'hui...

[Update:] Effectivement : Larcenette s'exprime par l'hésitation entre plusieurs votes.. :
Mais dans ce très gros instant de doute dans l'isoloir, je me dis que le concept du vote noir ;) n'est sans doute pas moins pire que le vote blanc ou celui de voter Lepen pour tout faire péter...
Perso je persiste à penser qu'au pire ça devrait être le vote blanc. Mais d'ici le 22 avril elle aura, j'espère, l'occasion de trouver le bon candidat.

Ceci dit le commentaire de Looic, est dans le bon ton :
Si au moins le vote blanc était reconnu comme une adhésion au principe de démocratie et un rejet des candidats en lice, et non comme une abstention, peut-être que nos élites politiques réfléchiraient à la manière dont elles ont conduit la politique depuis ces 20 dernières années.



Cette revue du web est faite avec un peu trop de rapidité va falloir que je prenne un peu plus mon temps et que je m'applique un peu..

21 mars 2007

Gérard Gautier , sacré Gérard...

Plusieurs choses nous rapproche Gérard et moi, notamment son combat pour la reconnaissance du vote blanc. Pour nous deux en effet , Le vote blanc sert à "À lutter contre l’abstentionnisme. Aujourd’hui, beaucoup de Français n’estiment pas nécessaire de se déplacer pour aller voter. Cela ne veut pas dire qu’ils se désintéressent de la politique . Mais le vote blanc est encore considéré comme nul. On ne leur laisse pas la possibilité de dire qu’ils ne se reconnaissent dans aucun candidat."

Pourtant plus loin un désaccord doit être noté, il appelle au vote blanc massif... hum hum. Je ne suis pas d'accord avec cette révolte blanche qui semble t'il est en ordre de marche si on s'en tient au titre de l'article : "L’homme qui rêve d’un vote blanc massif"


Cette article a été fait à l'occasion de la sortie de sont nouveau livre la longue démarche, aux éditions l'écharpe. Mais je ne sais pas encore où on peut l'acheter pour ceux qui s'y interesse.

[On parle de lui dans Ouest-France.]

"Il y a suffisamment de choix"

Réponse: Et pourtant il y a encore beaucoup d'indécis.

Si les indécis sont si nombreux et que les estimations d'abstentions tourne autour d'un quart de la population française, c'est que les propositions ne correspondent pas à l'aspiration des français. Cet affichage d'indécision et d'abstention ne peut motiver les électeurs à aller voter, et fait croire que c'est la faute du citoyen d'être indécis. Alors qu'avec un bulletin blanc on focalise l'attention sur les projets et les programme politique.

Question: Voter blanc, c'est comme si vous étiez devant l'étal d'un marchand et que vous refusez d'acheter.
Réponse: Lorsque l'on arrive devant cet étal de fromage ou de fruits. Il est possible qu'on considérant tous ces fromages certains d'entre nous ne pourront trouver aucun fromage à leur gôut. Si peu de client ressente cette insatisfaction et le notifie auprès du vendeur. Il y a peu de chances que le choix change, s'il sont nombreux à se manifester les choses seront différentes. Et il est fort à parier que l'etallage changera. Le vote blanc permet de manifester cette insatisfaction et de lui donner une valeur démocratique. Il permet donc de ré-instaurer le dialogue plutôt que de partir sans rien dire.

Revue de Web 2

Cette rubrique pourrait devenir une quotidienne; tous les jours je découvre des soutiens plus ou moins anonymes qui exprime leur désirs de reconnaissance du vote blanc.

Aujourd'hui je découvre ce billet de Guy Birenbaum fait à l'occasion de l'édition du Livre de John Paul Lepers, Putains Votons, Il rejoint la pensée du quidam en disant : Je pense, en effet, que tant que les votes blancs ne seront pas comptabilisés, le processus électoral est largement contestable. D'où mon abstention et mon retrait.

Espérons toutefois qu'il ira voter quitte à voter blanc..

Il y a aussi des amis dont je ne connaissais pas le blog , qui dans leur actions locales milite entre autre pour le vote blanc. Je vous présente Sébastien Perros, qui a abordé avec la député UDF du Rhône Anne-Marie Comparini.

Mais celui qui a toute mon admiration et toute ma fierté est plus certainement ce Gévaudon... qui n'a pas l'air d'être un monstre tout au contraire , il exprime ce que beaucoup pensent :
"Je pense comme beaucoup de Français qu’on en a marre de voter pour le « moins mauvais ». On ne nous laisse pas la possibilité de dire qu’on ne se reconnaît dans aucun candidat. Et refuser de choisir, n'est pas refusé de s'engager, je ne braille pas « tous pourris » car là c’est la voie royale pour l’extrême droite."

Voilà le discours sur les blogs, mais les journaux me diriez-vous ? Libération relate cet autre expérience du vote blanc. Qui commence à avoir le rôle qu'il devrait avoir. Ainsi les électeurs de Bové s'exprime et explique pourquoi le vote Bové n'est pas un éparpillement des voix mais un vote d'adhésion et rejette le vote utile de Ségolène Royal :
«Je ne mets pas un bulletin dans l'urne par défaut, revendique Christine. On va pas nous refaire le coup de l'éparpillement. En 2002, si Jospin n'est pas passé, c'est parce qu'il était mauvais. Ce n'est pas toujours la faute des autres.»

Je suis assez d'accord avec Christine, Cette culpabilisation des électeurs qui s'est renouvelée avec le Référendum est l'un des signes les plus incroyables de cette opposition entre le peuple et ce élus. Le vote Bové puis blanc aurait été la seule alternative pour certains : "Gilbert, berger dans le sud de la Gironde, sa femme Christine et leur couple d'amis ont tranché : ce sera Bové au premier tour, et blanc au second."

20 mars 2007

Revue de Web : ceux qui souhaitent le vote blanc

Le blog de ce jeune homme qui se retrouve un peu perdu et même dans la spatio-merde (.. c'est dire ) face à tous ces candidats, et qui surtout ne veut plus donner sa voix à ceux là. Il se mettra peut-être à voter lorsque celui-ci sera reconnu comme Fabrice, 35 qui dans libération explique qu'il ne votera pas «Tant que le vote blanc ne sera pas pris en compte.»

Celui-ci argumente du pays du soleil-levant : Il ne vote ni pour Sarkozy, ni pour ségolène ni pour bayrou et du coup , il conclue : «Je n’ai vraiment pas envie de mettre un bulletin blanc dans l’urne le mois prochain. Mais pour l’instant, il n’y a vraiment personne à qui j’ai envie de donner ma voix.»

Son avis rejoint celui de beaucoup d'autres.

Ségolène Royal a t'elle menti ?

Il y avait l'affirmation de Nicolas Sarkozy sur le Vote Blanc qui n'a pas été mentionné dans le projet législatif de l'UMP.
Il y avait le faux vote blanc de François Bayrou et cette jolie montée que certain lui envie.
Il y a maintenant la petite blague de Ségolène; une vraie farçeuse...
Certains connaissent la blague du magicien qui finit par la phrase "et hop sans les mains". Ici c'est un peu la même chose : Arnaud Montebourg a proposé la reconnaissance du vote blanc,ségolène sur TF1 déclare être favorable à la reconnaissance du vote blanc.
et puis quand il s'agit de l'annoncer officiellement .. ça disparaît.. et hop...
J'ai un peu le vague à l'âme en vérité.. tout ces mensonges et les médias qui s'en f** !
Ces électeurs indécis oscillant entre indécision et rejet et un vote blanc photographiée à 10%.
Mais rien, nulle part...
Pas de réaction, pas de réveil,rien..

Ces électeurs qui attendent probablement que la vie aille mieux... Ils peuvent toujours attendre. Telle que c'est parti :
-La révolution démocratique n'aura pas lieu dans les urnes.
-L'insurrection électorale ne se fera pas dans les bureaux de vote.

Hulot n'a pas fini d'être décu...
Je suis pessimiste.
Mais j'attends vos réponses.

Colloque du 28 Mars : Voici le programme

Le colloque Décision Jeunesse aura lieu à l'assemblée Nationale Mercredi Prochain, Voici le programme de la journée :


PROGRAMME
9h00 : Accueil : Christophe Dorigné-Thomson, Mouvement Décision Jeunesse
9h05 : Ouverture : Timothy B. Smith, Professeur d’Histoire contemporaine, Queen’s University, Ontario, Canada, auteur de La France injuste
9h30 : Présentation des enjeux de la journée : Cynthia Fleury, philosophe


Table 1 : 9h50 : Vivre ou survivre : Comment vivre aussi bien que nos aînés dans notre pays?
Sous la responsabilité de Karim Amellal, écrivain, maître de conférence à Sciences Po

- Bernard Spitz, auteur, entrepreneur, membre du Conseil d’Etat
- Brice Teinturier, Directeur Général adjoint de la SOFRES
- Nicolas Baverez, avocat, essayiste, éditorialiste au Point et aux Echos
- Patrick Lozès, Président du CRAN
- Julie Coudry, Présidente de la Confédération étudiante
- Patrick Klugman, avocat, Vice-Président de SOS Racisme
11h20 : Billet d’humeur : François de Closets, auteur, journaliste


Table 2 : 11h40 : Entreprendre : créer ses propres responsabilités ?
Sous la responsabilité de Laurence Méhaignerie, entrepreneur et Franck Vidal, DG ADVANCIA (CCIP)

- Thomas Legrain, PDG Coach’Invest, consultant en entrepreneuriat
- Jean-Marc Vittori, Les Echos
- Ménélik, artiste, entrepreneur
- Taïg Khris, star mondial du roller
- Jérôme Adam, entrepreneur, auteur de « Entreprendre avec sa différence »
- Gilles Babinet, entrepreneur
13h00 : Déjeuner libre


14h45 : Les enjeux de la journée : Bernard Spitz, auteur, entrepreneur, Conseil d’Etat
15h00 : Intervention de Yazid Sabeg, Président de CS Communication et Systèmes

Table 3 : 15h15 : Améliorer la situation des jeunesses oubliées
Sous la responsabilité de Stéphane Méterfi, président Débarquement Jeunes
Politiques : Rachida Dati, porte-parole de Nicolas Sarkozy, UMP
Manuel Valls, député-maire d’Evry, PS


Nicolas Perruchot, député-maire de Blois
Associatifs : Isabelle de Rambuteau, Présidente, Mouvement Mondial des Mères France
Mohamed Mechmache, Président, AC Le Feu
Nordine Nachite, Président, J’aime ma banlieue
Journaliste : Marc Cheb Sun, rédacteur en chef, Respect Magazine
Artistes : Karim Abbou, cinéaste, producteur
Bibi Nacéri, acteur, scénariste



Oxmo Puccino, artiste rappeur
16h30 : Grand angle : Allocution de son Excellence Monsieur Arizal Effendi, ambassadeur de la République d’Indonésie en France
Table 4 : 16h45 : Les nouvelles générations au pouvoir
Sous la responsabilité de Nathalie Iannetta, journaliste, i>TELE

- Aziz Senni, entrepreneur, candidat UDF aux législatives
- Un représentant du PS (attente du nom)
- Loic Le Meur, porte-parole Internet de Nicolas Sarkozy
- Cristina Lunghi, fondatrice d’arborus, membre de l’Observatoire de la parité
- Olivier Laouchez, CEO, Trace TV
18h00 : Conclusion
18h15 : Clôture : Mouvement Décision Jeunesse

Annonce du projet « Nouvelle France, World Tour » :
la tournée mondiale des nouvelles générations !
L’organisation se réserve le droit de modifier le programme compte tenu de ses impératifs.

19 mars 2007

La démonstration par l'absurde: rassemblement de la gauche

Lorsque l'élection ne permet pas de comptabiliser les contestations, cela laisse la possibilité a de nombreux partis politiques d'utiliser le vote contestataire. Cette nécessité électorale est donc éparpillée entre plusieurs candidats de divers parti politique ( Bové, Bayrou ou Le Pen ).

Un loto au premier tour.
Le vote blanc aurait permis de rassembler les mouvements et de supprimer cet effet hasardeux du premier tour en canalisant le vote de rejet vers le seul bulletin blanc. Au lieu de cela, on a vu se profiler les précédentes semaines trois candidats dans un mouchoir de poche. Cet aspect de l'élection est une situation anormale de l'élection. Elle s'oppose à l'élection telle que la Vème république l'envisageait.

Afin de régler cette problématique seul le rassemblement est envisageable d'où la proposition de Dominique Voynet hier qui a été immédiatement soutenu par les anciens membre de la majorité plurielle, qui devrait être rejoint par Bové. ( Ce n'est pas certains que les "bovétiste" l'accepte d'ailleurs.. )

Le jeu du hasard n'aura pas fini de s'exprimer amplifiant d'autant l'incertitude de l'électorat. a gauche la patinoire électorale n'a pas fini...

Montebourg la VIéme république et le vote blanc

Il n'y a pas de traces de vote blanc dans son discours aux élus socialistes de ce dimanche 18 Mars. Pourtant il semblait bien que cette idée de 6 ème république venait de d'arnaud montebourg. Ce sera donc une question que nous devrons eclaircir par la suite.

18 mars 2007

Aux urnes Citoyens

Petit rappel sur Martin Luther King

Martin Luther King sur Wiki pédia
Pour rappel :
D'où vient ce pasteur, prêtre protestant ?

Il est né à Atlanta le 15 janvier 1929 et comme vous le savez peut-être a été assassinée le 4 avril 1968. Il mène notamment un boycott de bus qui refusait le mélange des noirs et des blancs en 1955. Cette prise de position lui vaut de faire changer la loi et d'interdire la ségrégation dans les autobus, restaurants, écoles, et autres lieux publics. Il est surtout connu pour son discours célèbre au lincoln Memorial "I have a dream" le 28 Août 1963.


A la suite duquel il obtint le prix nobel de la Paix.

Il fut assassinée le 4 avril 1968 à 18 h à l'âge de 39 ans sur le balcon du Lorraine Motel à Memphis dans le Tennessee, en préparant une marche locale destinée à appuyer le syndicat d'ouvriers noirs de l'hygiène de la ville qui est alors en grève.

Le vote blanc a le vent en poupe

En bleu le bloggeur généraliste Versac que je compare au célèbrissime LLM et vote blanc. Certes je compare une thématique a deux influents de la blogosphère. Si j'avais mis ma pomme : 1) j'aurais disparu 2) Cela aurait mis sur le devant de la scène un égo et je préfère vraiment que ce soit la discussion sur le vote blanc qui soit mis en avant.
Et de ce point de vue la discussion est riche : Il y a certes une grande majorité qui réclame simplement et qui demande la reconnaissance du vote blanc et puis une autre qui la condamne ou la mentionne simplement.

Il y a souvent la défense d'une idée civique mais dés qu'il s'agit de le mettre dans la bouche d'un politique cela disparaît comme par magie ( noire). Anthoine Bouthier qui se demande "pour qui ne pas voter" ? ,cite ce proverbe burkinabé : «En France, on peut même se situer à la gauche de la Gauche, à la droite de la Droite, à la droite de la Gauche, à la gauche de la Droite… On peut aussi être communiste ou vert, capitaliste socialisant ou socialiste capitalisant. »

Il y a aussi ceux qui refusent les clivages et qui dénoncent l'agencement actuel des partis politiques.

En tournant au coin d'une page web et d'un moteur de recherche on redécouvre les activités partagés au Forum Social Européen de 2003 avec Blaise Hersent Lechatreux.

[update] celui ci faisait signe de suisse pour signaler le coté suisse de cette élection.

17 mars 2007

Comment Agir ?


Comment agir ?
Informer votre réseau, et nous via le mail info@partiblanc.fr :
Faire connaître notre combat :
· Auprès des journalistes, auprès des sondeurs, auprès de vos élus et auprès de votre entourage si cela n'est pas déjà fait.
· Rappelez que nous n'incitons pas à voter blanc mais à voter.
La phrase type est : Il vaut mieux voter blanc que de s'abstenir.
· Pensez à faire valoir votre volonté de voir le vote blanc comptabilisé comme les autres suffrages exprimés.
· Diffusez en utilisant le site ressource http://communaute.partiblanc.fr/militant/
· Améliorez par vos remarques et vos critiques : partiblanc@gmail.com

S'informer par tous les moyens possibles, pour rester non partisan:
· Si vous lisez un article, dans un journal, sur Internet, dans un Blog,
· Si vous entendez un commentaire à la radio, vous voyez un sujet télévisé. Un sujet ayant un rapport avec le vote, l'abstention ou le vote blanc,
· Si vous lisez les programmes des autres candidats, pour savoir ne pas promouvoir un vote partisan.
· Partagez-le avec les autres. S'ils ne le connaissent pas cela leur donnera l'occasion de réagir et d'affiner leur point de vue. Cela nous permettra également de connaître nos soutiens.

Expliquer, faire preuve de pédagogie:
· Expliquez avec des phrases précises, concrètes, simples,
· Provoquez des débats, assurez-vous que nos interlocuteurs ont compris notre démarche : ne créez pas de conflit mais un débat, ça peut paraître évident pour certains, utopique pour d'autres, à chacun sa méthode, à chacun son style.
· Parlez : la parole est ce qui fonde la démocratie.
· Si nous considérons que le vote blanc est une solution incontournable pour une démocratie respectueuse du citoyen : nous devons accepter de considérer qu'il faut commencer dans notre démarche à respecter le point de vue de l'autre. Et de démontrer ainsi les valeurs que nous défendons.

Nous aider financièrement, parce que cela nous permet d'aider les militants
· Dons ou adhésions, cela permet de financer les distributions de tracts et les conférences que nous organisons, cela permet de financer notre structure.
· Il y a deux types de financement : (http://www.partiblanc.fr/adhesionpb.htm)
o Sympathisants, dons : à partir de 5 € (pas d'espèces).
o Adhérents : 30 €/an pour les personnes à faibles revenus (sans justificatifs) et 60 €/an pour les autres.
A savoir :
· Chaque adhérent possède un droit de vote, pour les grandes décisions et l'élection du bureau.
· Les comptes d'un parti politique sont publiés et vérifiés par des experts comptables.
· La Commission Nationale des Comptes des Campagne et des Financements Politiques les vérifie chaque année. http://www.cnccfp.fr/.

Charte de publication des commentaires

Cette charte est trés largement inspirée de la charte de France 2,

Chaque internaute qui écrit un commentaire sur ce blog s’engage à ne pas émettre de Contenus illicites et notamment ceux :

  • Contraires à l’ordre public et aux bonnes mœurs,
  • A caractère diffamatoire (imputation d’un fait portant atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne physique ou morale, ou du corps auquel le fait est imputé)
  • A caractère injurieux (expression outrageante, terme de mépris ou invective)
  • Susceptibles par leur nature de porter atteinte au respect de la personne humaine et de sa dignité, à l’égalité entre les femmes et les hommes et à la protection des enfants et des adolescents
  • Invitant les mineurs à commettre des actes illicites ou dangereux
  • Encourageant la commission de crimes et/ou délits ou incitant à la consommation de substances interdites ou incitant au suicide,
  • Incitant à la discrimination, à la haine d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison de leur origine, de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée
  • Incitant à la violence, notamment raciale
  • Faisant l’apologie de certains crimes, notamment meurtre, viol, crimes de guerre et crimes contre l’humanité
  • A caractère raciste, antisémite, xénophobe, révisionniste
  • A caractère violent, obscène ou pornographique,
  • A caractère pédophile
  • Portant atteinte aux droits de la personnalité, droits d’auteurs, droits voisins et au droit des marques

Chaque Internaute qui écrit un commentaire s’engage également à ne pas émettre de Contenus comportant :

  • Des propos grossiers et obscènes
  • Des messages incompréhensibles
  • Des insultes personnelles entre Membres
  • Des « procès » conduits par un ou plusieurs Membres
  • Des spéculations ou révélations à propos de l’identité de tel Membre
  • Des messages écrits dans une autre langue que le français
  • Des petites annonces et/ou des publicités
  • Des numéros de téléphone et les adresses postales, dans le souci d’éviter tout harcèlement ultérieur
  • Des messages incitant ou permettant le piratage informatique (incitation au piratage,à l’intrusion dans un système de traitement automatisé de données, mise à disposition de logiciels pirates ou de programmes destinés à une utilisation frauduleuse des logiciels)

Chaque Internaute qui écrit un commentaire s’engage à :

  • Ne pas émettre de Contenus portant atteinte à l’image du Parti Blanc.
  • Informer immédiatement Le service politique (par courrier électronique, à l’adresse info@partiblanc.fr ) de toute plainte, ou actions de tiers concernant le contenu de son blog ;
  • Répondre dans les meilleurs délais à toute demande d’information de la part du Parti Blanc, via l’e-mail valide communiqué lors de l’inscription.

16 mars 2007

"Il ne faut pas inciter à voter blanc ! "

C'est une affirmation que j'ai tous les jours..
C'est une question qui est plus difficile qu'il n'y paraît. Cela signifie souvent que le citoyen en face de nous ne comprends que nous souhaitons comptabiliser les bulletins blancs au même titre que les autres bulletins. Alors il faut expliquer et puis ré-expliquer. D'abord simplifier, et prendre son temps :
Nous souhaitons trouver dans les bureaux de vote des bulletins blancs à coté de autres bulletins. Nous souhaitons que ces bulletins aient la même valeur que les autres bulletins.
Alors souvent là ça se débloque. L'interlocuteur répond une fois sur deux :
Ah oui, je suis pour la reconnaissance du vote blanc..etc
Il peut évidemment avoir le cas où celui qui est en face est moins "coopératif", cela ne veut pas nécessairement dire qu'il est contre le vote blanc. Cela signifie très souvent que celui sait pour qui il va voter.
Dans ce cas, personnellement, je le félicite de voter et l'encourage à promouvoir cette action civique. Mais ce n'est pas forcément aussi simple, l'enthousiasme aidant la discussion continue :
ça sert à rien de voter blanc , disent-ils..

Je réponds généralement : évidemment, si vous savez pour qui vous votez c'est normal. Si vous êtes certains que la personne que vous élirez a la bonne solution, c'est heureux que POUR VOUS.

Car effectivement d'un point de vue partisans et donc très personnel, cela ne sert à rien, et c'est même absurde de voter pour un autre candidat que celui que l'on a choisit . C'est une position normale. Pourtant, il existe souvent un certain agacement face aux engagements partisans. Cela se justifie même par des sondages qui indiquent à nouveau une envie d'union nationale. Alors lorsque le parti socialiste refusent cette idée, on comprend que c'est une option politique dont il s'agit et qu'il y a là une opposition de vue. Car choisir librement d'avoir un engagement partisans ou souhaiter une ouverture sans concession est un enjeu politique.
Est-ce à un militant pour la reconnaissance du vote blanc de militer pour un engagement politique ?
Non, je ne le souhaite pas et beaucoup de sympathisant insiste sur notre motivation non-partisane.

C'est à dire de ne parler que de civisme.

Une fois que cela est dit, on peut souhaiter continuer sur la différenciation entre intérêt individuel et intérêt général. on peut essayer d'expliquer à notre interlocuteur que la seule manière de donner une raison à un abstentionniste de se déplacer et de voter, est de lui donner un vote blanc qui compte. On déplace ainsi le débat sur le plan de la lutte contre l'abstention et de l'intérêt général.

Car en fait un vote blanc sert à ne pas s'abstenir.

Je continuerais dans un autre article sur l'utilité du vote car quelque fois la question se pose... J'ai déjà écrit que l'abstention ne sert à rien. Peut-être sera t'il necessaire de donner d'autres angles.

Beaucoup de gens ont l'intention de faire preuve d'incivisme et vous ?

Voilà a peu prés la question telle qu'elle a été posé par le CEVIPOF dans le dernier Baromètre Politique Français (2006-2007) CEVIPOF-Ministère de l'Intérieur.

Dans une question qui est aussi orientée comment peut-on espérer une réponse sincère ?
La véritable question est :

Beaucoup d'électeurs n'iront sans doute pas voter au premier tour de l'élection présidentielle le 22 avril prochain. Vous-même, avez-vous l'intention d'aller voter au premier tour de l'élection présidentielle ? Et diriez-vous que c’est tout à fait certain, pratiquement certain, il y a de grandes chances ou ce n’est pas certain ?
Je ne sais pas pour vous mais moi j'ai plutôt tendance à répondre :
- ben non moi je suis citoyen je vais aller voter... ( de toute manière cela ne m'engage à rien de le dire )... je suis même tout a fait certain... ( promis juré ).

Alors il ne faut pas s'étonner que 79 % des personnes interrogées répondent oui je vais aller voter :

Oui, tout à fait certain ......................................... 76 %(Décembre) 79% ( en Février)


Et puis moi j'ai plutôt tendance à me dire que le "beaucoup d'électeurs" est manifestement là pour manipuler les sondés...

15 mars 2007

Les dossiers du net : François Bayrou

Me voilà à coté des plus grands, c'est peu mérité ( é ), d'autant que je fais des fautes plus grande que moi ( je fais 1,85m ). Bref me voilà à coté de personnes qui ont largement plus que moi la place dans ce genre de regroupement d'article.
Peut-être que cela va générer des commentaires un peu intéressants.

Ensuite pour ce qui est du vote de défiance, cet extrait du discours du mois de septembre 2006 montre que le choix qui a été fait n'est pas le meilleur et c'est celui du rejet des autres partis :


Car dans la vie politique française, il n’y a aujourd'hui qu’une seule alternative.
À La Rochelle, à Marseille, ce sont les partis du monopole, les deux partis dominants, dominants minoritaires - 28% les bonnes années, 18% les mauvaises - ils ont tous les pouvoirs depuis un quart de siècle. Ailleurs, chez les Verts, mouvement intéressant, que l'on soit d'accord avec eux ou non, c’est l’acceptation de la domination du grand frère socialiste.
Ailleurs encore, ce sont les extrêmes, c’est-à-dire les meilleurs alliés du maintien du monopole, l’assurance tous risques contre toute contestation, l’épouvantail qui sert à jeter les moineaux dans le filet des chasseurs.
Il n’y a donc qu’un seul chemin possible, et je le dis sans forcer le trait, un seul chemin possible pour les millions de Français qui rêvent d’un autre destin, et c’est ici que ce chemin commence.
Je le dis sans orgueil ! Et je ne suis pas rassuré d’avoir à vous le dire.
Je préfèrerais qu’il y ait d’autres réponses : on choisirait la meilleure !

etc...
A partir de là on a la description d'un certains nombres de ces propositions qui expliquent les raisons de cette défiance.
La conclusion c'est que l'extrême centriste souhaite montrer la voie vers quelque chose de nouveau mais pas forcément meilleur.. je ne suis pas rassuré non plus.

14 mars 2007

bien qu’en augmentation, sensible au fil des scrutins,....

... reste dans l’ensemble marginal..
C'est toujours un peu la même chose lorsque l'on parle du vote blanc... On dit que ça bouge beaucoup que c'est une envie sérieuse, 10% dans la dernière vague de mesure du CEVIPOF.

Donc le constat est sérieux , et il n'est pas mesuré dans les sondages pourtant.

On sent bien que l'outil n'est pas maitrisé.
Ils aurait dû me passer un coup de fil...

Anne Muxel écrit :

Cache-t-il la tentation abstentionniste difficile à avouer, marque t-il encore davantage la part d’indécision d’aller voter ou revêt-il une réelle signification politique et un désaveu face aux candidats en lice ? Comment interpréter l’ampleur de cette réponse à trois mois du scrutin ? Qui sont ces électeurs qui déclarent vouloir voter blanc ? Sont-ils sociologiquement et politiquement plus proches des abstentionnistes ou des votants ayant déjà arrêté leur choix sur un candidat ?
Une envie abstentionniste ? Qui de surcroit, serait cachée... parce que difficilement avouable.
C'est faux, (sauf votre respect) l'abstention est mesurée et même si elle est faible(moins de 4%) elle ne fait pas honte pour autant. Par contre la mesure est claire... 10% sont prêt à voter blanc. Cela fait plus de quatre millions d'électeurs.

la part d’indécision d’aller voter ? Quelle est la différence avec l'abstention ? L'auteur semble se perdre en conjecture.

une réelle signification politique ... Oui, celle de ne pas savoir pour qui on va voter et les raisons pour lesquelles l'électeur n'en sait rien vient du fait qu'il n'est convaincu par aucun des candidats pris individuellement. C'est à dire qu'il a une ou plusieurs raison de ne pas voter pour chacun des candidats. Je ne sais pas si c'est une signification politique ça, pour moi cela me semble assez clair.

un désaveu face aux candidats en lice ? Pourquoi pas, un désaveu pour certain mais par forcément pour d'autres. C'est à voir individuellement.

Sont-ils sociologiquement et politiquement plus proches des abstentionnistes ou des votants ?

Ben trés clairement. Ils sont plus proches des votants et ces même ça qui fait leur spécifictés ...

Faudrait faire une campagne tout les six mois ...

Est-ce parce que Gilles de Robien est certains d'avoir plus d'argent demain qu'hier ...

Est-ce parce que la France vient de trouver un trésor qui va lui permettre de filer 2 millions d'euros, là maintenant tout de suite ...
Est-ce parce le décret sur le temp de travail des enseignants provoque des remous croissants ?
Est-ce pour une de ces raisons ou peut-être toute ces raisons que des augmentations arrivent plus d'un an après les réclamations.
Montant de la facture totale :



1) Le coût de la mesure d'augmentation (de+ de 5% ) pour les agrégés,certifiés, les Professeurs de Lycée Professionnel et les Professeurs d'Education Physique et Sportive par année scolaire sera de 22,453 M €.
gling

2)Le ministre double (+ 370 € annuel), au 1er janvier 2007, l'augmentation de 20 % de l'indemnité de sujétion spéciale (+ 185 € annuels) qui leur avait déjà été attribuée au 1er septembre 2006. ça c'est sans commentaire ... ça fait 10,121 M € par an
gling gling

3)Les cours supplémentaires dans les lycées "ambition réussites" seront financés... cela semble répondre directement à Ségolène Royale.
gling gling gling : 5,15 M €...en année pleine ( ça je ne sais pas ce que ça veut dire, si éconoclaste en parle il nous dira peut-être..)

GLING TOTAL : 37,7 M € qui prennent effet à la prochaine rentrée.

Je ne dis pas que ce n'est pas mérité, Je suis simplement certain que beaucoup de profs et de directeur d'écoles aurait souhaité que ça arrive longtemps avant les fameuses grèves.
On pourra toujours dire que la France est irréformable, mais quand le principe qui dirige les ministères c'est de céder en période électorales et devant certaine protestations. On se dit que les protestations so
A quoi cela sert-il de jouer la fermeté hors période électorale. As-t'il conscience que les rapports de force ne sont pas les mêmes ? Que 180 € pour une famille d'enseignants ça peut vraiment faire une différence ? Que si cela devait être fait au mérite , ils devraient plutôt en avoir 1800 €... et pas tout les cinq ans. Tout les six mois...
Tant que l'on est à dépenser de l'argent qui ne nous appartient pas..

13 mars 2007

[Hors Sujet]- C 'est trop d'honneur..


Je suis de mauvaise humeur. Votre commentaire ne m'a pas plu. Je ne le publie pas. Vous pouvez hurler si vous voulez.
Dit-il..

[Update:]Ben finalement non, mon commentaire a été réhabilité... C'est un retour en grâce ou une forme de dédain ? Merci en tout cas.
reprise du cours normal du billet....

Je ne hurle pas, j'essaie d'argumenter. Mais je reconnais qu'à un article un peu provocateur, j'ai répondu par la provocation aussi...


C'est vrai, quoi, se poser la question de l'utilité de la corruption en économie, c'est quand même jouer les barjos, non ? Bon, certes j'y connais rien en économie, mais je peux quand même essayer de regarder la corruption avec un oeil un peu différent quand même. Alors, j'ai pris l'exemple ivoirien de l'intoxication.

Alors c'est sûr lorsqu'il y a quinze décès et des milliers d'intoxiqués, c'est tout de suite plus difficile de faire de l'humour noir... ( wouaaaaarf, c'est trop drôle... )...
Bref, relaxons notre rates. Dans cette affaire qui est comparable à tellement d'autres histoires de corruption.

Finalement le coût de la corruption avait été intégré sans forcément intégrer le coût Humain... L'estimation de ce coût-là par la société Trafigura est de 198 millions de dollars (150 millions d'€). Donc 15 personnes + des milliers d'intoxiqués qui n'avait rien demandé ça coûte ça pour l'instant...

Je me suis dit que la corruption c'était pas forcément drôle et que donc il était bon d'en mettre une couche. Mais je comprends que ça mettes de mauvaise humeur. Moi-même là ça me rends triste pour ces familles dont les personnes qui au départ n'avait pas forcément les moyens de se soigner, se retrouvent face à cette calamité..

C'est pas que j'en veuille particulièrement à l'économie ou que je sois un gauchiste qui refuse tout notion d'enrichissement personnelle où un truc dans le genre ( tout au contraire ). Mais c'est quand même bien de dire les choses vrai de temps en temps, non ?

Je suis d'accord avec le principe de base la corruption est une forme d'impôts mais cela signifie institution ou que cela soit correctement "centralisée" et surtout qu'il y est une structure qui permettes de pallier aux effets secondaires.
Ce n'est pas le cas.

Je le pensais quand je vivais en Afrique et qu'il me fallait absolument justifier des fonctionnements contre productifs, probablement par jeunesse.

Maintenant je sais que pour se développer il faut essayer d'avoir un peu de sérieux, qu'il faut aussi savoir marcher en rang serré. Et qu'un corrompu -même en costume- c'est celui qui donne des coups de pieds destructeurs dans la fourmilière.

Et du coup pour moi la corruption n'est jamais acceptable. Elle n'est acceptable que lorsque l'on lutte contre elle.

D'ailleurs de dire ça me met de plutôt bonne humeur, cela me rassure plutôt sur ma conception humaine des choses.

Maintenant que ça c'est dit, c'est plutôt bien d'avoir l'occasion de pouvoir dire cela. Que finalement nous avons de la chance d'avoir des talents qui peuvent aborder le sujet et suggérer le tdébat. Merci pour ton savoir-faire et ton exigence pédagogique, éconoclaste.
Et me faire jeter c'est peut-être que j'avais toucher juste, alors je trouve que c'est vraiment trop d'honneur..








Messages les plus consultés